Tous les comptes rendus

Compte rendu

À la carte

À la carte

Les 11, 12 et 13 avril 2023
Dans le cadre des Incontournables organisé par Interligne à Saint-Marc
Animé par Loredana Zega et Igor Kuznik

Trois jours où chaque personne participante a pu faire son marché.
Loredana Zega, assistée d’Igor Kuznik ont œuvré en maîtres pour nous offrir un menu étoilé.
Nous avions la carte et nous avons choisi des écritures au pinceau plat comme des écritures à la plume. 

Pendant que le déluge tombait dehors, Loredana a expliqué le processus de chaque alphabet à chaque personne en particulier … 
L’italique, la gothique fraktur, la gothique textura, la rustica, la neuland et son alphabet flamme.
Nos pages se noircissent de nos exercices. Surtout tout tenir, elles nous serviront pour le dernier jour.

Les minuscules, les majuscules, l’emploi de la gouache avec sa bonne dissolution, les petites astuces pour bien tracer nos traits. Souvent Loredana nous prend la main pour nous guider dans les traits que nous ne maîtrisons pas bien. 

Tout cela dans une joyeuse bonne humeur, entrecoupée de petites pauses café, de recharges Pâsquales.
Les démonstrations se suivent en grand au mur, en plus petit à la plume, tout le monde y trouve son compte.

Nous avons reçu notre prénom dans l'écriture choisie ... en voici un petit aperçu

Petit à petit, nos exercices prennent des allures de petites compositions et aguerris, nous devons penser à la couverture de notre livre, objet que nous allons réaliser avec Igor Kuznik.
Des brouillons, il nous en faudra … 40.

Tous nous sommes absorbés dans la réalisation de nos pages d'exercices et dans la mise en page de notre couverture

Chacun son cousoir, avec les explications de notre relieur nous cousons nos feuilles d’exercices et notre petit livre prend forme. 

Des propositions de mise en page, des associations de couleurs, des petits tas qui se forment, des aiguilles qui s'enfilent, le pinceau trempé dans la colle, la tarlatane ... il y en avait partout pour notre plus grand bonheur.

Beau moment que la découverte de notre petit bouquin terminé.
Ils ne sont pas tous en photo ... ils ont été rangés aussitôt terminé comme un trésor ....
Les oh, les ah fusent et il est déjà temps de ranger. Nous n’avons pas vu ces trois journées passer.
Promis, Loredana et Igor reviennent en mai 2024.
Merci à tous pour ces moments de concentration, pour tous les efforts fournis, que nous soyons débutants ou confirmés, les résultats sont là.
Merci à Loredana, Igor et leur assistante Gigi pour tout ce qu’ils nous ont transmis. 

 

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Le geste en conscience

Le geste en conscience

Stage organisé par Interligne, les 11 et 12 mars 2023
Dans le cadre des Incontournables Interligne à Leuze
Animé par Vincent Geneslay

Pour son premier stage chez Interligne, Vincent Geneslay nous propose de ne travailler qu’avec certains instruments : un outil dur tel que le tire-ligne et un outil souple comme le pinceau pointu …
Nous allons devoir nous concentrer sur le geste avant tout ! La tenue de l’outil est importante, la façon de le tenir et l’outil en lui-même avec ses spécificités particulières.

Vincent nous explique tout cela en nous montrant les différents traits obtenus d’abord avec un tire-ligne ou un instrument similaire.
Il ne s’agit aucunement de modèles calligraphiques, mais d’exemples.

À nous de percevoir et d’améliorer nos traits en fonction de l’instrument que nous utilisons.
Nous allons partir d’une base s’appuyant sur les capitales bâtons …. 
Nous devrons faire évoluer nos traits.
Vifs mais pas rapides, tendus mais pas raides, souples mais pas mous …

Tout un programme dans lequel nous plongeons comme nos tire-lignes dans l’encrier !
Les feuilles se noircissent, se colorent et jonchent le sol pour sécher.

Qui a dit que ce serait facile ?  
Bien se tenir, tenir bien son outil et tracer. Savoir que tout trait a un début et une fin.
On s’écoute, on ressent l’instrument et on observe.
Programme du premier jour donné : go, à nous !

Le dimanche, nous allons changer d’instrument. Nous allons passer au pinceau pointu.

Nous avons les mêmes consignes que la veille.
Nous allons abandonner nos capitales pour nous focaliser sur la structure de la chancelière.
Chaque geste doit être pensé.

Et là, nous rythmons nos traits et noircissons autant de feuilles que la veille.
Vincent, en formateur attentif nous explique pourquoi ce trait-ci est bon et pourquoi celui-là n’est pas correct. Nous découpons notre abécédaire pour notre livret accordéon.


Déjà, certaines participantes collent, ajustent et mettent en forme leur accordéon alphabet.


© Vincent Geneslay
Un dernier exercice sur les capitales lombardes.
De construction simple, elles nous offriront beaucoup de possibilités et nos recherches comblent nos feuilles vierges.
Vincent nous démontrera qu’il est possible de doubler les traits, de les orner d’arabesques, de les colorer … et ensuite de leur accoler une belle gothique pour les rendre encore plus belles.
Le week-end se termine après, sous les conseils de Vincent Geneslay, avoir retiré de nos travaux uniquement les parties intéressantes.

Un stage tout en ressentis, en lenteur et en gestes posés … en conscience.

Merci Vincent Geneslay pour ce stage qui nous a fait réfléchir sur chacun de nos tracés. Merci pour la transmission de ton expérience, ton savoir.
Quel beau stage !

Merci à vous tous, nombreux, de votre application, de votre production. Comme d’habitude, les partages, les fous rires et les petites attentions font partie de ces beaux moments.
Vivement de nous revoir pour d’autres aventures avec Vincent ! Je vous en dirai plus bientôt.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

La grande question de la lisibilité et de...

La grande question de la lisibilité et de...

Stage organisé par Interligne dans le cadre des formations « Encres Mêlées » 
Les 24, 25 et 26 février 2023 à l’abbaye de Maredsous
Animé par Lieve Cornil

À partir de quand le lisible devient-il illisible ?
Et même lorsque c’est illisible, notre œil va-t-il reconnaître une harmonie des formes obtenues ?
Lieve Cornil, pour son premier stage chez Interligne est venue avec beaucoup de matériel, tant lourd de par le poids que lourd dans le partage.

Même en février, le printemps pointe le bout de son nez dans les jardins de l'abbaye de Maredsous.


Notre formatrice va tenter de répondre à toutes nos interrogations.

Imaginez l’histoire de lettres bien campées que nos cutters découpent afin de les rendre absconces.
Allons plus loin en les faisant pivoter, en les contournant, les noircissant, en n’en prenant qu’une partie, en choisissant une ou l’autre contre forme … et cela vous donnera une toute petite idée de ce superbe week-end.

Du papier, nous en avons usé et abusé, du calque, nous en avons fait notre ami.
Ne pensez pas que nous n’avons pas utilisé nos instruments d’écriture, ils ont eu leur rôle. Plumes palettes, automatic pen, roseau, plumes fines étaient à portée de main.


Nos crayons n’ont jamais été très loin de nos travaux. Nous avons usé nos gommes et pas que … elles nous ont été bien utiles pour certains exercices.
Nous avons encré des caractères en bois, des traits côte à côte, des superpositions, des lettres suggérées …


Nous avons même eu un petit intermède « trucs et astuces de Lieve ».
Grâce à ses explications, sa disponibilité pour chacun d’entre nous, nous nous sommes aventurés, guidés par Lieve, sur le chemin de l’illisible et nous nous y sommes bien retrouvés.

Nous avons eu la possibilité de montrer notre travail personnel dans toute son évolution à tout le monde. Un moment de découverte, de « OH », « wouah »,
« c’est beau » …


Lieve nous a généreusement donné de quoi travailler pendant longtemps, d’explorer de nouvelles possibilités avec les clés pour ouvrir des pistes inhabituelles.
Très riche stage, belle rencontre avec de nouvelles personnes et pour une première
ce fut plus que réussi !

Merci à Lieve Cornil pour ces deux jours innovants. Merci pour sa générosité, son attention et sa guidance. Merci à tous les participants, novices ou confirmés. Nos travaux témoignent de notre enthousiasme. Gageons que ce ne sera pas le seul stage de Lieve Cornil chez Interligne.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Métamorphoses XVIII : Les bâtardes flamandes,...

Métamorphoses XVIII : Les bâtardes flamandes,...

Les 27, 28 et 29 janvier 2023,dans le cadre des formations Métamorphoses à Maredsous
Organisé par Interligne
Animé par Laurent Rébéna

Pour ce premier week-end de cette nouvelle formation consacrée aux Bâtardes flamandes, Laurent Rébéna nous a tout de suite donné les lignes directives de ce stage. Forts des fac-similés de notre compagne Aude, nous avons pu régaler nos yeux des écritures de cette époque.
Nous voilà plongés au début des années 1500 … 

Après un petit chaud-froid, les explications arrivent avec les démonstrations. Au double-crayon et ensuite à la plume 1.5 en 5 mm de haut.
Nous allons travailler sur un alphabet de Jan van de Velde. Simple, mais pas si simple. 

En résumé : on fait comme on peut ; il est possible de décomposer le trait ; en grand ou en petit, mais pas plus de 5mm de haut ; étaler à plat ; étirer en haut et respirer.
Ne pas relever la main sauf …
Éviter la trompe d’éléphant et si tu t’en sens capable, alors tu rajoutes une lettrine.


Devant notre feuille nous écrivons les lettres seules, il s’agit de savoir pivoter ou pas, de changer d’angle ou pas … vous l’aurez compris, nous sommes en pleine phase d’apprentissage.
Sitôt la main chaude, Laurent nous donne les capitales.

 

Faciles, qui a dit que ce serait facile ?
Cela va se shématiser par l’expression : tirer le trait.
Le samedi soir, nous n’avons pas voulu découvrir ce que dimanche nous réservait. Des lettrines avec des décorations alambiquées. 

Tout le monde s’y est appliqué. Au crayon, là c’était jouable et ensuite à la plume … on fait moins le fier ! Nous sommes passés de la lettrine à l’alphabet du samedi pour ensuite composer un texte dans un alphabet plus petit.

Et parfois, il arrive que les essais ne vous plaisent pas, ne correspondent pas et alors voici le résultat :


Contraste d'écriture entre la lettrine, le premier alphabet et le deuxième de ce week-end pour cette citation:
"La rumeur meurt quand elle arrive dans les oreilles de quelqu'un d'intelligent." Auteur inconnu

Vous avez deviné que notre devoir serait le condensé de toutes les explications de Laurent.
On se revoit en avril. Hâte de voir les résultats, car, on peut le dire, à la fin de ce week-end, c’était de très bon augure.
Merci à Laurent pour ses explications, son lourd dossier et les plumes.
Merci aux participantes pour leur enthousiasme chaleureux et pour les échanges, les partages et les rires.
Merci aussi à l’abbaye de Maredsous pour son accueil et pour la promptitude à réagir pour que nous soyons toujours dans de bonnes conditions de travail.

 

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Dessins de lettres

Dessins de lettres

Les 16, 17 et 18 décembre 2022, dans le cadre des formations Encres mêlées, organisées par Interligne à l'abbaye de Maredsous
Animé par Laurent Tripoteaud

Comme un goût de fêtes à l’avance, une ambiance un peu givrée et un stage à l‘abbaye de Maredsous la semaine avant Noël, magique.
Se laisser guider par les conseils de notre formateur  Laurent Tripoteaud pour dessiner de nouvelles lettres. Dessiner, bah, alors facile ? Et bien non. Les consignes sont strictes.

Quatre techniques à respecter : le rapport des hauteurs et des largeurs et la minimalisation des traits. Ben oui, il faut encore savoir reconnaître le A du Z. Et il y a 26 lettres. En composition nous nous efforcerons d’écrire des mots à la façon d’Alfred Roller.

La deuxième technique nous donnera quelques cheveux blancs, sauf à une personne qui a tout de suite compris. En gros, c’est s’inspirer d’un squelette d’un alphabet et décomposer les traits, les découper et les réassembler … là, je comprends que vous ne comprenez pas tout non plus. Pas grave, nos résultats sont superbes, après avoir pigé : aaaahhhh  oui !
Nous pouvions compter sur les conseils judicieux et l’aide de notre formateur.
La table lumineuse, le calque et même le tout bon truc des pièces coupées, puzzle, nous y ont bien aidés aussi.

Ensuite, le lendemain après une soirée de Gospel, nous sommes repartis dans nos traits pour une nouvelle technique. Des contraintes, des contraintes et des assemblages … cela donne des constructions de traits, des enchevêtrures pour reformer nos lettres. À chaque nouvelle technique, Laurent Tripoteaud nous demande de réinventer un alphabet.
Nos gommes vivent leurs derniers instants et nos crayons se taillent, se taillent et se font de plus en plus discrets.
La dernière technique nous verra pencher sur nos traits qui devront être très réguliers, sans zigouigouis, avec un crayon bien taillé et une régularité digne d’un peloton aligné au fil à plomb et au niveau à laser.
Superbe stage avec des résultats déclinés et déclinables à volonté. Une belle ambiance, une petite attaque de virus grippal et l’envie de ne pas s’arrêter.
Ce dernier stage à l'abbaye de Maredsous, avec nos amis les moines, nous l'avons accueilli comme un cadeau.
Merci Laurent Tripoteaud, tout le monde a réussi à sortir ses alphabets et si pas, des idées toutes différentes de son voisin.
Qui en redemande ? Je vois déjà les doigts qui se lèvent !
Merci à vous tous d’être venus partager ce beau moment, merci pour la concentration, les échanges et la production finale.

 

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Gouache sur parchemin

Gouache sur parchemin

Dans le cadre des Incontournables Interligne à Saint-Marc, les 9, 10 et 11 décembre 2022
Animé par Véronique Frampas

Interligne invite de nouvelles formatrices et ici, une superbe rencontre et des stagiaires enchantées.
Véronique Frampas était notre formatrice. Véronique est peintre-aquarelliste et illustratrice.
Pour Interligne, une autre approche de la mise en couleurs sur parchemin devenait une évidence à la demande des personnes intéressées par le dessin sur parchemin, avec ou sans enluminure.


Notre voyage a débuté aussi vite qu’à nos tables nous fûmes assisses. Le thème de ce stage étant les champignons et escargots. 
Véronique avait tout amené avec elle, du modèle en passant par le crayon, la gomme, le calque et je ne vous énumère pas la longue liste.

Comment bien recopier notre modèle, comment le redécalquer, comment bien l’installer sur le parchemin préparé et comment allons- nous procéder ? Sous la guidance de Véronique, tout paraît simple. 

Voilà le moment de choisir notre palette de couleurs, nous avons toutes les mêmes petites proportions de gouache. Mais nous n’avons pas toutes les mêmes tons … et c’est là que l’alchimie, la magie opère.

Un petit peu de ce bleu avec un chouia de sépia tout de suite éclairé par une lichette de rouge et le tout prend forme sous nos pinceaux. 
Nous avons choisi presque toutes le même modèle de champignon et au final, ils sont tous différents.
Le coup de pinceau, l'intensité des couleurs, les contrastes et le ressenti, les mariages des couleurs froides, ceux de tons chauds, tout est motif à rendre notre modèle, grâce à notre formatrice, du plus bel effet.

Les mélanges s’enchaînent, les couleurs subliment nos champignons et les plus rapides auront terminé leurs modèles.
Les plus lentes ne devront pas entamer de longs travaux à domicile, mais un glacis par là, une ombre par ici ou une minime retouche et ce sera fini, prêt à encadrer.


Que vous dire ? La bonne humeur, les fous rire, le soleil, la neige, les cloches, le petit médicament du 4 heures et la fabuleuse rencontre avec notre formatrice ont fait que ces trois jours se sont passés un peu hors du temps. Huit stagiaires maximum, c'est presque un cours particulier.
Merci à vous toutes pour ce beau moment, merci à Véronique pour son enseignement, on est appelées à se revoir, j’en suis certaine.
Personne ne s’est dégonflée … seul un pneu nous a lâché.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Calligraphie au crayon

Calligraphie au crayon

Les 26 et 27 novembre 2022
Dans le cadre des Incontournables à Saint-Marc, organisé par Interligne
Animé par Laurent Tripoteaud

Dans le cadre des Incontournables d’Interligne à Saint-Marc, Laurent Tripoteaud faisait son entrée dans la liste des calligraphes invités, liste qui s’allonge au fil des années.
Pour ce baptême, Laurent nous a proposé le thème de la calligraphie au crayon.
Succès garanti pour les inscriptions et pour ce très riche stage.

Tout le monde s’installe autour de Laurent qui nous parle un peu du déroulé de ce week-end, nous écoutons sagement ses explications.

Ce samedi matin, nous nous consacrerons à la modulation du trait, tenter d’obtenir des pleins et des déliés. Et bien, même si notre crayon est notre ami, même si c’est un instrument à la portée de tout le monde, il a fallu un certain temps pour l’apprivoiser.
Continuer avec un alphabet de lettres bâtons prises dans le répertoire historique.

Pour débuter sur une portée imaginaire, puis les lettres doivent danser et même s’agrandir et se rapetisser. Cela donne de très belles compositions que Laurent nous invitera à recopier et mettre en page dans un joli petit carnet à la couverture surprenante.

Les majuscules étant vues, on passe aux minuscules … oups, elles ne se laissent pas apprivoiser comme leurs grandes sœurs.
À force d’exercices, sous la direction de Laurent nous arrivons à de très beaux résultats.
Maintenant, moment de détente, nous allons passer à la réalisation de la couverture de notre petit carnet qui sera l'aboutissement de ce stage.

Enduire, laisser sécher et puis couler du brou de noix ...


Le stage se prolonge avec d’autres essais : changement d’outils, tout en restant dans la gamme des crayons.
Les alphabets maigres et les traits gras naissent sur nos feuilles et se reportent sur nos petits carnets.

De superbes pages naissent de nos essais.


Laurent nous a même suggéré d’utiliser un stylo bille … 
Un stage tout en douceur, qui a plu à tout le monde, qui nous ouvre des possibilités de composition plus originales les unes que les autres, on en redemande !

Merci aux nombreux participants, attentifs, novices ou non.
Merci à Laurent Tripoteaud ! Superbe découverte !

J’ai oublié de vous dire : Laurent est gaucher … comme quoi tout le monde est le bienvenu et que cela ne vous arrête pas, si comme lui vous écrivez de la main gauche, pour vous inscrire à de prochains stages.

 Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Métamorphoses XVIIII : Cycle Histoire de...

Métamorphoses XVIIII : Cycle Histoire de...

Les 18, 19 et 20 novembre 2022
Organisé par Interligne, dans le cadre des Métamorphoses à l'abbaye de Maredsous
Animé par Laurent Rébéna

Un très beau voyage que cette histoire de l’écriture avec Laurent Rébéna.


Notre formateur nous emmène dans la période carolingienne. Nous allons avoir pas mal de documents et pourtant, de nos jours on découvre toujours de nouvelles écritures.

Nous débutons par l’onciale de l’Opuscule de Saint-Jérôme et nous voilà plongés entre le 6e et 7e siècle. Suivant le modèle et sous la directive de Laurent nous traçons les lettres à l’identique …

Plus tard, nous retournons un siècle en arrière et nous nous exerçons à la cursive romaine grâce à un document sur papyrus. 

Quand nos essais sont concluants, nous nous envolons vers une minuscule insulaire, vers l’an 800. Les tracés sont très propres et nous avons plaisir à voir nos feuilles se noircir.
Et si nous allions découvrir une mérovingienne du 8e siècle sur parchemin provenant du nord de la France ? Les ligatures, abréviations nous posent un peu plus de soucis, mais Laurent est bien là pour nous guider.


Dimanche, nous débuterons avec une semi-onciale romaine. Du 8e s, très agréable à tracer et très nette. Ensuite notre voyage nous mènera vers la Bénéventaine au début du 9e s. Écriture qui a son berceau au Mont Cassin. Et si nos plumes nous conduisaient vers une écriture rhétique, et bien nous la copierions, ce qui fut fait après les nombreuses explications tant historiques que techniques sur cette graphie qui couvre une partie du 6e jusqu’au 8e siècle.

Nous allons entamer nos dernières écritures, la pré-carolingienne et la carolingienne. Nous travaillerons sur un document de l’Abbaye de Saint-Martin de Tours. Un très bel exemple, si ce n’est l’un des plus beau et une belle mise en page. Un beau moment que de travailler nos lettres.
Pour clôturer cette première session sur l’histoire de l’écriture, Laurent nous parlera du diplôme de Lothaire. 

Que de riches explications et l’envie de continuer le voyage de cette histoire de l’écriture, le 2e week-end sera pour décembre 2023.
Merci à Laurent Rébéna pour ce beau voyage
Merci à vous toutes pour avoir participé à cette aventure.

 

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Les outils scripteurs

Les outils scripteurs

Un stage animé par Lieve Cornil chez Calli en Gaume du 11 au 13 novembre 2022

D'emblée, Lieve Cornil nous a confrontés aux outils parfois plus classiques ou parfois très insolites
« do it yourself » dans le but de trouver des traces traduisant notre texte choisi.

Balsas, élastiques, peignes, peaux de chamois... des empreintes surprenantes sont apparues riches du travail et de l'observation des résultats des uns et des autres. Mais le travail ne s'arrête pas là... Au menu, un accordéon et qui dit accordéon dit aussi succession de panneaux et liens entre chacun d'eux. 

Tout un travail de création : choix de la trace, de l'écriture, des couleurs, de la composition... Puis recherches de progression et rebondissements face aux imprévus.
Bousculés parfois désorientés mais toujours accompagnés des conseils constructifs et bienveillants de Lieve, nous avons créé notre carnet. Nous la remercions chaleureusement !
Ci-joint quelques photos, malheureusement les travaux de tous les participants ne sont pas repris.

Isabelle

Lire ...

Compte rendu

Papier teinté à l’ancienne et Zar-afchâni

Papier teinté à l’ancienne et Zar-afchâni

Les 22 et 23 octobre 2022
Dans le cadre des Incontournables à Saint-Marc
Organisé par Interligne
Animé par Ali Goli

Nous nous sommes retrouvés avec Ali Goli pour tester le sablage à l’or des papiers
sur lesquels les miniatures persanes sont dessinées.

Et nous voilà partis pour un long ballet de pinceaux et de rouleaux.
Les uns trempés dans des couleurs à l’eau, les autres dans des couleurs acryliques et même
dans le café et le thé.

Enduire, repasser dans le même sens, déposer pour laisser sécher et recommencer dans d’autres
couleurs avec d’autres techniques.
Nos feuilles jonchent le sol et nos récipients se vident de toutes leurs couleurs et mixtures diverses.
Il faut dès lors confectionner notre « salière » à paillettes d’or. Ce n’est pas une mince affaire
et même avec outes les précautions, il y en aura qui casseront.
Reprendre nos feuilles qui ont séché, les réenduire d’un savant mélange d’eau et de poudre blanche
et c’est là que la magie opère, telle une voie lactée sur un ciel noir, nos feuilles s’éclairent de paillettes.
Il est possible de travailler les feuilles de faux ors du bout des doigts.

Il faudra encore attendre que cela sèche avant de poncer, de passer l’agathe et de pouvoir
y dessiner un motif. Ali nous en a peint une merveilleuse créature.

L'imagination des participants était sans limite.

Maintenant, ce sera à nous de nous exercer sur nos feuilles et nous en avons quelques-unes.
À nous aussi de trouver le motif qui illuminera encore plus notre composition,
ou alors le contraire ?
Merci à vous toutes et tous pour votre participation et merci à Ali Goli
pour cette technique Zar-afchâni.

Geneviève

Lire ...

<<  <  Page  2 sur 32  >  >>

Déambulations typographiques