Compte rendu

Métamorphoses XVI : Les capitales de...

Métamorphoses XVI : Les capitales de...

Les 10, 11 et 12 juin 2022
Organisé par Interligne à l'abbaye de Maredret
Animé par Laurent Rébéna

Le soleil est avec nous à Maredret.
Pour ce premier week-end Laurent Rébéna nous emmène en 700 avant JC.
Souvent, en calligraphie, nous nous attachons aux formes des minuscules et nous laissons les capitales de côté. Et ici, pour cette 16e édition, nous allons changer nos habitudes.
Les modèles des capitales ne sont pas du tout celles que nous avons l’habitude de travailler.

Grâce à un fascicule fourni de photographies de pierres gravées recueillies lors de ses voyages à Rome, Lyon, Arles, Narbonne et en autres à Pompéi, nous allons pouvoir commencer à déchiffrer, reproduire, travailler …
Mais, oh ! les citations sont en boustrophédon et même certaines écritures s’écrivent de droite à gauche.

 

Ensuite nous reprenons nos exercices afin de les retravailler avec un tracé plus classique. Le but étant de faire des formes plus géométriques pour les réaliser au pinceau le lendemain.
Laurent nous donnera quelques pistes pour « dessiner » nos lettres ». Il nous encouragera à prendre la mine de plomb, les pastels gras. Exagération des traits et retouches.
Nous voici dimanche. 
Nous allons nous inspirer des lettres qui sont encore hésitantes dans les traits. Ces formes évolueront grâce au tracé au pinceau et aux empattements.
Et là, autre souci : comment vais-je placer mon outil pour les inclinaisons, sans avoir mal aux clavicules ?
De la barre de graphite en passant par la plume palette et en compagnie de notre pinceau, nous éprouvons quelques difficultés. Qui a dit que ce serait facile ?
Ce à quoi nous devons nous atteler est le travail des incives au pinceau. Et ainsi s’achève notre premier week-end. 
Noter le devoir et puis se souhaiter de bonnes vacances. On se reverra pour le deuxième week-end à la mi-décembre. D’ici là, il nous faudra dompter notre pinceau. Je suis certaine que les devoirs vont être très réussis.
Un tout grand merci à vous tous pour nos échanges, les rires, fou-rires et le partage.
Merci à notre formateur pour ce premier week-end qui fut plein de découvertes.
                                                                                                                                   Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Métamorphoses XV : Interprétation Art Déco...

Métamorphoses XV : Interprétation Art Déco...

Les 13, 14 et 15 mai 2022, dernier week-end de la formation "Interprétation Art Déco"
Organisé par Interligne à l'abbaye de Maredsous
Animé par Laurent Rébéna

Ce troisième et dernier week-end a débuté par la revue des devoirs des participants. Devoirs qui semblaient difficiles et qui nous ont épatés. De l’élaboration d’un alphabet au logo, carte de visite de la création d’une nouvelle brasserie, les participants se sont révélés très impliqués et nous n’avons pas boudé notre plaisir à admirer les œuvres de chacun.

©Gérard D.

©Sophie C.
©Anne C. ©Aude D.
©Agnès R. ©Annie L.
©Rita F. ©Chantal F
©Geneviève B.

©Isabelle V.

Le dernier week-end pouvait débuter. Laurent Rébéna nous a proposé de travailler la cursivité dans l’art déco. Une démonstration pour bien nous expliquer le processus et nous voilà partis dans nos recherches, au crayon, au marqueur, au calame, à la plume palette avec ou sans couleurs.

Et demain ? avons-nous demandé. Ce ne sera pas pareil, nous a répondu Laurent.
En effet, le dimanche, nous devions composer avec notre travail de la veille une affiche en mêlant traits gras statiques et cursivité. 

Et à trop vouloir jouer avec les marqueurs, une tache s’invite sur notre travail.

Et bien, ce fut un exercice un peu ardu. La composition étant une pierre d'achoppement pour bon nombre de nous, les conseils de Laurent nous ont bien aidé.
De traits ronds, en lignes droites, de lettres fines en lettres épaissies, nous sommes arrivés à la fin de ce week-end, après une démonstration « aide à la composition avec des papiers coupés » de Laurent.

Encore une formation qui se termine dans la bonne humeur. Vive les échanges entre nous, se retrouver et partager nos projets, nos expériences fut un réel plaisir.
La formation suivante débutera en juin, la 16e du nom.
Merci à vous pour ce beau week-end.
Merci à Laurent Rébéna pour ces deux jours Hard déco.
Nul doute que cette session va en inspirer plus d’une ou d’un.

 

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

L'anglaise, petit module

L'anglaise, petit module

Les 29, 30 avril et 1e mai 2022 à l'abbaye de Maredret
Stage organisé par Interligne
Animé par Laurent Rébéna

Nous y voilà ! 
Aussitôt Laurent Rébéna nous balise les deux jours à venir : les débuts se feront sur 4 mm de hauteur à la plume coudée avec un angle de 54 °



Ce sont les prémices d’un week-end dédié à l’anglaise, petit module. Un alphabet de départ, issu d’un manuel d’apprentissage historique, et nous voici en route pour noircir nos feuilles. Des détails importants de début de trait, de pression, de relâchement et d’essais de plumes différentes nous sont expliqués dans une première démonstration.
Il nous faut galber nos traits, ne point mordre, ou alors très peu sur nos réglures. Tout le monde avance selon son rythme, écrit des mots, des petites citations, de plus longs textes selon l’inspiration.
Nous allons changer d’instrument, du confort du plus épais, nous glissons vers de plus fins outils, moins confortables en main. Rétrécissement aussi de nos hauteurs de lettres. Il faut veiller à ne point retoucher dans les traits légers, préférer les endroits de croisements ou alors dans le gras des traits.
La suite arrive par étapes : pencher plus fort, coucher nos lettres, pencher encore et ne pas oublier de coucher.
D’aucuns s’essayeront à écrire en 1 mm de haut avec une grande concentration. Les ébauches deviennent des compositions à la gouache, à l’aquarelle et tout le monde s’applique en silence.
Alors que nous pensions peaufiner nos traits, Laurent nous propose d’étaler nos lettres et même de plus incliner encore.

Notre formateur nous ajoute des capitales qui peuvent s’orner d’arabesques, mais pas trop complexes. Les règles s’affinent : les hauteurs des montantes, les poids sur les descendantes, l’étirement de nos lettres, les adaptations dues à ces changements. Il reste une consigne importante : coucher … l’écriture, encore et encore.

Un très beau stage, une ambiance studieuse, une concentration importante, des échanges, des fous-rires et sans nul doute une propension à ne pas ranger la plume coudée trop loin de son encrier.
Merci Laurent, on aurait bien envie de continuer encore cette très jolie écriture.
Merci aux participants pour ces bons moments et pour le déménagement du matériel dans les 58 marches de l'abbaye.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Boîtes à bijoux, enluminure

Boîtes à bijoux, enluminure

Les 23 et 24 avril 2022
Organisé par Interligne à Éghezée
Animé par Ali Goli

Ce stage était attendu, reporté plusieurs fois depuis deux ans. Nous n’étions pas beaucoup mais nous avons profité des nombreuses explications de notre formateur Ali Goli.
Nous avons, sous les directives de Ali, suivi ses instructions pas à pas.
En partant de la même boîte, nous avons choisi notre motif. Motifs qui sont des reproductions de carreaux ou d’enluminure datant des 12e et 13e S. 
Il nous faut décalquer les traits principaux pour centrer le motif sur le couvercle.
Là, nous passons à la mise en couleurs, couleurs savamment mélangées par Ali. 
Notre patience sera mise à rude épreuve car les motifs sont petits et nous devons être les plus précises possible. 
Entre le pinceau de remplissage, celui qui nous aide pour les contours, nous jonglons. Il existe des difficultés importantes à surmonter : les mains et les visages. C’est avec un pinceau « magique » et une précision qui nous laisse bouche-bée qu’Ali trace les yeux, le nez, la bouche, les doigts … le tout suivant les règles de construction des visages et des mains.
Retoucher les mains, marquer les plis du tissu, des ceintures, du turban et nous sommes prêts à vernir notre boîte et son couvercle. 

Avant, Ali nous a cerné les coins de traits fins dorés.

Avant de nous quitter, Ali nous a donner 10/11 traits à travailler afin de les maîtriser pour les prochains stages.

Un très beau stage, reposant, calme et enchanteur.
Merci à tous pour ces moments passés à écouter Ali nous raconter les miniatures et enluminures iraniennes. Merci à Ali pour les livres livrés : 6 kg par livre ! S’il nous prenait l’envie de tout recopier …
Merci pour les échanges et vivement fin octobre pour un week-end sur les papiers teintés.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Art Nouveau : De l’enluminure médiévale à l’art...

Art Nouveau : De l’enluminure médiévale à l’art...

Les 26 et 27 mars 2022, organisé par Interligne à Saint-Marc
Animé par Béatrice Balloy

Béatrice Balloy, pour ce seul stage de 2022, nous a concocté des journées d’enluminure qui nous ont fait plonger dans la fin du 19 e S, dans cette période de l’art nouveau. 
Sur un laps de temps assez court, ce mouvement qui concerne toute l’Europe au même moment, est très représentatif de la recherche du mariage du beau et de l’utile. Un des buts de tous ces artistes luttant contre le classicisme est de de transformer l’environnement en petit paradis terrestre. Construire un monde où l’art serait partout et pour tous.
C’est dans ce contexte que Béatrice veut nous emmener.
©Béatrice Balloy

Nous partirons avec des modèles de Klimt, qui n’est pas le seul artiste de cette période, loin s’en faut.
Nous verrons aussi des œuvres de Vittorio Zecchin, de quoi nous inspirer largement.

Béatrice nous invite à choisir un modèle et grâce à la grille modulaire carrée de nous créer notre propre sujet inspiré de tous les modèles présentés.

Nous avons certaines contraintes : le partage du tiers dans la composition, le format carré ou allongé, le respect des formes, des espaces, placer des imbrications … en route !

Beaucoup de représentation de la « femme », de personnages longilignes, très verticaux avec la nuque cassée, de silhouettes en robe très ample et du travail autour de l’or. Il est aisé de voir une influence japonaise avec une utilisation restreinte de la décoration, l’équilibre entre l’espace négatif et positif, les couleurs vives, les contours linéaires …

C’est l’occasion de tester la pose de l’or avec le gesso, l’assiette à dorer ou encore les ors synthétiques. Nous utiliserons des aquarelles et de l’encre de chine pour les grandes surfaces noires.
Nous jouerons avec nos pinceaux et nos plumes fines pour les motifs de décoration.

Durant ces deux jours, les œuvres vont prendre forme et les couleurs vont éclater sur les parchemins. 

Du plus petit format au plus grand, l’ardeur est là, peaufinant un détail, recherchant LA couleur adéquate, le tout sous l’œil de Béatrice qui distribue ses conseils à toutes et à tous. 
Encore un stage qui se termine trop vite …
À nous de continuer cette belle découverte de l’enluminure revisitée dans une version moderne qui a véritablement plu à tout le monde.
©Béatrice Balloy

 

©Béatrice Balloy

Merci à Béatrice pour ce stage et à vous toutes et tous pour votre participation. 
Encore une très belle expérience.
Les résultats sont prometteurs, un peu de travail à la maison et notre oeuvre sera terminée.
Il était temps de se revoir, on a bien ri, on a bien travaillé et on va certainement se revoir très bientôt.

Geneviève

Lire ...

Page  1 sur 2  >  >>

Déambulations typographiques