Interligne

On s'en souvient ...

Jean Larcher est décédé le 17 janvier 2015, peu avant son 68e anniversaire.

Ce fut un choc, non seulement pour moi sa compagne de longue date, mais aussi pour tout le monde de la calligraphie.

Après une brève maladie, très soudaine et inattendue, un des grands maîtres de la calligraphie et un personnage très généreux nous a quittés pour toujours.

Jean Larcher est né en 1947 à Rennes en Bretagne.

Sa passion pour les caractères et la  typographie s'était déjà manifestée dès son jeune âge. Son père était typographe dans l'une des plus grandes imprimeries françaises à Paris. Sa mère, ainsi que d'autres membres de sa famille travaillaient dans l'imprimerie et l'industrie du papier.  Il n'est donc pas étonnant que Jean suive aussi l'apprentissage de photocompositeur et de typographe. Il découvre très vite que le dessin d'une lettre l'inspire et grâce à son talent et sa créativité il déniche rapidement un emploi dans une agence de publicité parisienne. De 1965 à 1967, il travaille pour le créateur de caractères typographiques Roger Excoffon et joue un rôle de premier plan dans les logotypes des campagnes pour Air France ou Bally. Au studio Hollenstein, à Paris, il développe plus de 20 polices de photocomposition.

 

Dès 1973, il devient artiste freelance en lettrage et créateur de caractères typographiques à Paris, dessinant plus de 600 logos et caractères, aussi bien pour l'industrie de la communication, que la publicité, les média, l'édition, les films, la musique, l'industrie de la mode que pour des clients privés. Très tôt, Il est un expert recherché dans son domaine, toujours à Paris. Parallèlement il publie plusieurs livres pour l'éditeur américain Dover Press, dont le plus connu, son livre Phantastic Alphabets, est encore et toujours vendu de nos jours.

Jean Larcher est nommé professeur de lettrage et de typographie dans plusieurs écoles d'art et design parmi lesquelles l'Ecole d'Arts de Cergy-Pontoise est la plus importante.

Jean Larcher était un virtuose des lettres, et son grand talent lui a valu de nombreuses  invitations à des ateliers de première importance dans le monde entier, notamment en Angleterre, Belgique, Pays-Bas, Italie, Allemagne, Suisse, Finlande, Norvège, Australie, Nouvelle-Zélande, Tasmanie, Espagne et plus récemment en Russie. De 1986 à 2003, Jean dirige de nombreux ateliers et donne des conférences internationales aux E-U. Dans ses ateliers, il se révèle un professeur exigeant, comme il exigeait de lui-même d'être un vrai professionnel. Son sens de l'humour et sa connaissance très étendue étaient aussi uniques que son accent français quand il parlait d'autres langues, comme l'anglais ou l'espagnol.

Ses travaux ont été exposés dans le monde entier, et ce jusqu'à tout récemment encore en Russie, Corée, Australie, et Inde.  Les polices de caractères originales de Jean, ses livres et ses posters, auxquels il a su donner une place dans le monde des arts, sont représentés dans des collections privées et publiques partout dans le monde, y compris à l'Académie des Arts de Berlin, - Collection calligraphie, à la Bibliothèque Publique de San Francisco (E-U), au Musée Contemporain de Calligraphie à Moscou et dans la Collection Fitzwilliam de Cambridge (RU).

Jean peut, à juste titre, être considéré comme avant-gardiste dans le milieu du lettrage.

Ce n'est pas uniquement sa passion pour l'écriture et la typographie, mais également ses voyages aux E-U, où il a rencontré les plus grands créateurs de caractères tels que Herb Lubalin, qui l'ont inspiré et fortement influencé. Il a ainsi su donner un nouvel élan au milieu parisien tout en développant son propre style qui fut par la suite souvent copié aux E-U et au Japon.

Jean avait une immense connaissance en calligraphie, typographie et design graphique, et de plus, nous partagions avec passion d'autres sujets proches comme l'art ou la  photographie. En son temps, nous avons participé à de nombreuses expositions et avons même organisé plusieurs "Duo Exhibitions". Un des grands moments de nos activités au niveau des expositions internationales fut la visite de la première Exposition internationale de calligraphie à St. Petersburg en 2008. Les échanges avec des calligraphes du monde entier et le respect témoigné envers la calligraphie en Russie a été  une véritable découverte pour nous.  Des expositions, ateliers et conférences combinés nous ont conduits en Angleterre, Italie, Norvège, Autriche, Suisse, Belgique et Pays-Bas, et de nombreux projets, expositions et foires étaient déjà prévus pour les prochaines années.

C'était formidable pour Jean et moi de pouvoir vivre notre passion en commun, de consacrer nos vies à la calligraphie. Nous nous sommes mutuellement respectés et encouragés et je lui serai toujours très reconnaissante, même pour ses critiques.

Ses dernières années, Jean s'est consacré à son propre travail de calligraphe. Après une intense période de contemplation, des recherches innombrables et une passion pérenne pour la création de nouvelles formes de lettres, son œuvre est maintenant exposée dans son livre intitulé "Traits de Caractère - Character Traits – Linien mit Charakter".

Le livre, lourd de 3 kg, a été publié en mars 2014, il compte 624 pages  et est devenu l'œuvre de sa vie. Au début, sa sélection de textes fait exclusivement référence à des citations d'experts au niveau de l'écriture et de la typographie. Par la suite, il a  étendu son choix à des citations de textes philosophiques et littéraires. Ce livre est aussi un hommage aux créateurs de caractères et artistes, de par le monde, référencés et cités par ordre alphabétique à la fin du livre. En même temps,  ce volume est un livre de référence pour tous ceux qui s’intéressent à la calligraphie dans sa forme la plus créative et la plus rigoureuse. En tant qu'éditrice et créatrice de caractères, je me suis consacrée à cette tâche  gigantesque, qui a demandé des années, connaissant bien les risques et la responsabilité d'une telle publication. La parution de ce livre a vu le jour quelques mois à peine avant la disparition de Jean.

L'un des derniers grands maîtres de l'écriture est parti bien trop tôt. Son dernier atelier "Copperplate" (plaque de cuivre) s'est déroulé à l'occasion de notre exposition commune Wenn Linien Flügel verleihen (Quand les lignes donnent des ailes) au Musée de la Calligraphie à Pettenbach en Autriche en octobre 2014. Les participants sont restés sans voix quand ils ont vu Jean écrire, avec sa plume Gillot 303, de manière tellement précise, fluide et si musicale. L'exposition dans le musée, que nous avions élaborée ensemble, s'est poursuivie jusque fin avril 2015. Toujours en avril, dans l’Abbaye de Zevenkerken, près de Bruges, le groupe "Des Amis de l'Anglaise Zwijndrecht" a organisé une exposition où fut présenté un rouleau de 3.60 m de long : l'œuvre calligraphique originale la plus grande de Jean. Avec lui, nous y avons travaillé, dans mon studio en janvier, quelques jours avant son décès.

Son humour, son savoir-faire, son habilité, sa dextérité extraordinaires ainsi que son immense expérience nous manqueront énormément aussi bien à moi qu'à nous tous.  Sa vie se perpétue dans son œuvre et dans nos cœurs, IN VITAM AETERNAM.

[Traduit de l’anglais]

Plus d’informations : http://www.larchercalligraphy.com

 

Katharina Pieper

Le 6 septembre 2008, Michel Gouttebarge était présent avec Isabelle Vernier, Freddy
Helsen et Geneviève pour la mise en place de cette belle aventure qu'est Interligne.
Malheureusement, une semaine plus tard, il nous quittait ...

Michel est né en 1963 en Auvergne, dans le Puy de Dôme. De formation, il est compositeur-typographe.
Il arrive en Belgique en 1987 et c'est en 1994 qu'il reprend des études d'animateur-éducateur en vie associative. Il travaille aussi bien avec des adultes que des enfants.
Il a déjà la passion des livres, il adore lire.
En 1989, sans aucune notion de calligraphie, il réalise deux menus et quelques textes en alphabet gothique. Il dessine les lettres au crayon pour ensuite les noircir... à la plume.

Lire la suite ...

Il se disait : « Musicien du silence » pour reprendre ces mots de Mallarmé qui lui paraissaient être la définition même du calligraphe, Roger Willems a posé ses pinceaux, ses plumes et ses encres pour s'en retourner danser avec les anges le 11 janvier 2013. Né à Etterbeek, le 20 mars 1929, Il était graphiste et calligraphe.

Marié à Yvette, il était le papa de 5 enfants et papy de12 petits enfants. Il nous laissera un sentiment de trait inachevé ... nous ne l'oublierons pas.


© Copyright 2004-2017 - www.INTERLIGNE.org
Conception : Marc Salmon - Hébergement : OpenTP