Interligne

Les 24 et 25 juin 2017
Organisé par Interligne à Eghezée
Animé par Béatrice Balloy

Béatrice Balloy nous avait demandé de choisir notre motif et c'est comme cela que débute notre samedi.
Comme toujours, avec énormément de documents présents, nous choisissons notre motif, il faudra l'extraire, le reporter sur notre parchemin et l'entourer de motifs pour en faire une belle composition.

Et comme à chaque fois, Béatrice nous donne toutes les explications voulues. Reprendre le dessin de l'animal et le reporter.

Choisir les motifs principaux, les fleurs, les feuillages et les rinceaux et mettre en place les détails. Et dans les détails, il y en a qui n'ont pas lésiné ...

Déterminer où on va poser l'or et là, tout s'enchaîne ... le gesso, la préparation des pigments ... et ce sera dimanche, après que le gesso soit bien sec que nous travaillerons les détails.

 

Un peu d'histoire ....

Marie de Savoie nait de l'union d'Amédée VIII et de Marie de Bourgogne, en 1411. En 1428, elle épouse Philippe-Marie Visconti, noble italien, Duc de Milan, de 19 ans son ainé. Elle est sa seconde femme et devient duchesse consort de Milan de par cette union. Ce mariage a scellé le pacte entre la Maison de Savoie et les Visconti et cache, en fait une alliance dans l'urgence : le Duc de Milan se trouvant dans une impasse politique n'a d'autre possibilité que de s'allier avec le Duc de Savoie. Même la dot ne l'intéresse pas !
Marie de Savoie ne fut pas bien considérée par son époux, il déverse sur elle toute la hargne de sa situation.
Le bréviaire, joyau de l'enluminure milanaise du XVe siècle, a vraisemblablement été réalisé entre 1431 et 1438, par le Maître des Vitae Imperatorum, l'un des enlumineurs préférés du duc Visconti. Il compte pas loin de 800 pages.
Maître des Vitae a non seulement peint les traditionnelles initiales historiées des divisions majeures du texte, mais il a animé les marges d'une multitude de putti, acteurs profanes de scènes de jeux ou de combats, et de magnifiques animaux en style « naturaliste ».
Pendant longtemps caché dans le château de Chambéry sous des vieux papiers, le précieux manuscrit a ainsi échappé au fil des siècles aux différents pillages et destructions. Il est entré à la bibliothèque de Chambéry entre 1820 et 1828 dans des circonstances inconnues ...
Pour vous en rendre compte, c'est ici 

De magnifiques résultats sous la houlette de notre formatrice. Les parchemins sont presque terminés …
Merci Béatrice, quelle patience tu déploies pour nous suivre toutes.

Une journée dominicale bien remplie. Reproduire les petits motifs, les feuilles d'acantes, les petits arbres, la végétation et donner « vie » à l'animal...

 

Merci à tout le monde pour ces deux jours de travail intensifs. On se revoit en novembre. Belles vacances.

              Geneviève



© Copyright 2004-2017 - www.INTERLIGNE.org
Conception : Marc Salmon - Hébergement : OpenTP